le point : Juin 2013Résurrection Bretonne

« Créateurs des cures Maman-Bébé, Les Thermes Marins de Saint-Malo, qui fêtent cette année leurs 50 ans, restent la destination incontournable pour s’offrir quelques jours de parenthèse bienfaisante en compagnie de son enfant. Un cadeau de naissance bien plus utile qu’un trousseau de layette.»

Extraits de l’article de Pauline Sommelet, publié dans le magazine Point de vue du mois de juin 2013.

« D’abord, il y a la mer. Un soin à elle toute seule. Le spectacle de la Manche, déchaînée ou apaisée, grise, verte ou bleue, est déjà un moyen de lâcher prise. Le Grand Hôtel des Thermes, qui porte haut sa façade Belle Époque, sur la plage du Sillon, permet d’en profiter au mieux depuis ses chambres au luxe discret, ultra confortables et surtout équipées pour l’occasion de lit parapluie, chauffe-biberon et autre transat. Mon bébé n’est pas oublié, même si pour cette cure jeune maman, et ce pour la première fois depuis mon accouchement, je vais être au centre de toutes les attentions ! … »

« … Première étape pour bien commencer : le rendez-vous avec un médecin, préalable à la personnalisation du programme de la cure en fonction des suites éventuelles de la grossesse. « Saint-Malo est le seul centre de thalassothérapie à avoir conservé des médecins pour effectuer ce bilan que nous jugeons indispensable», explique Véronique Le Gall, directrice de la communication des Thermes. «Surtout pour la cure Maman-Bébé que nous avons été les premiers à initier il y a vingt et un ans. … »

« Après le check-up, place à ma première demi-journée de soins. Ma fille, elle, gazouille au club enfants, où une équipe de puéricultrices hors pair se charge de la garder cinq heures par jour pour que je puisse me détendre I’esprit libre… »

« La séance d’aquagym me permet de prendre conscience en douceur que mon corps n’a pas fait de sport pendant un an..dur, dur ! Ultime soin du jour, le drainage marin, durant lequel une hydrothérapeute dirige sur mon dos un jet d’eau puissant et salvateur, qui réussit à apaiser la fameuse « contracture du biberon ». La kinésithérapeute qui me dispense mon premier massage, dès le lendemain matin, me confirme que Ie haut du dos est souvent une zone particulièrement endolori  chez les jeunes mamans…. »

«… Au fil des jours, j’apprécie particulièrement les soins répartis soit le matin, soit l’après-midi, me laissant du temps pour faire respirer ses premiers embruns à ma petite jeanne. Sans compter les deux séances de massages bébé réalisées sous la houlette d’un kinésithérapeute. Au final, ma cure sonne comme une séance de retrouvailles avec mon corps, sollicité, voire même fatigué, mais prêt à récupérer son énergie et son tonus…»

Pauline Sommelet

Consulter toutes les actualités